Fabriquer un castelet de marionnettes en carton III

Comment procéder pour la fabrication du castelet ?


(Enfin, voici comment j’ai procédé, il y a surement d’autres méthodes)

Conception

  • - Prendre quelques mesures :

Les dimensions dépendront du carton dont on dispose, de la hauteur à laquelle les mains doivent se trouver pour manipuler les marionnettes, et de la taille de ces dernières. Pour ma part, j’ai fait une ouverture de 60 sur 40 dans une façade de 80 sur 140.

L’ouverture se trouve à 80 cm du sol (je manipule les marionnettes assise au sol). A vous de voir en fonction de votre taille et de la hauteur a laquelle vous placez vos mains (et du carton, il est rare de trouver des cartons de 2m, mais ça arrive..).

Chaque panneau latéral fait un peu moins de la moitié du panneau central, de manière à pouvoir les replier aisément.

  • - Faire un dessin :
D’une part vous y verrez plus clair lors de la découpe du carton, et cela vous permettra de visualiser les fioritures qui vous tentent, au niveau de la forme et du revêtement. Faites-en plusieurs si nécessaire.

Découpe

C’est le travail long et ingrat…couper et couper et couper…parfois j’alterne avec le collage.

Je trace au crayon les lignes de découpe, en utilisant ma super équerre et mon mètre enrouleur.
Je coupe au cutter en passant de nombreuses fois sur les lignes.

J’ai doublé tous les panneaux pour qu’ils soient un peu solides, je conseille a ceux qui manipulent la scie sauteuse de l’utiliser pour découper en même temps les panneaux qui vont être collés superposés.

Attention avec le cutter, au bout d’un moment on fatigue, on se lasse, on commence a rêvasser (enfin, moi je fais ça…:oops:). C’est le moment de faire un effort pour se concentrer si on sent que c’est passager, ou de faire une pause.
Je travaille toujours au sol, comme ca je suis sure que tout est stable.

Collage

  • - La superposition des panneaux :

2 (ou 3) épaisseurs de carton.

Là on a le choix entre le pistolet à colle et la colle à bois.

L’avantage du premier, il est rapide, mais on ne peut pas réajuster donc pour les grandes pièces de carton c’est parfois risqué.

La colle à bois nécessite une mise sous presse (par exemple en plaçant le carton entre des panneaux de contre-plaqué avec revêtement, sur lequel je m allonge un moment 8) ! Mais en général je mets une valise ou un ampli dessus) et un temps de séchage, mais j’ai finalement trouvé que c’était plus fiable car on a quelques instants pour bien ajuster les panneaux ensemble.

Dans un second temps, je repasse tous les bords avec le pistolet à colle en posant et déplaçant les pinces à presser au fur et à mesure que j’avance le long du carton.

  • - Le renforcement de certaines parties :

j’ai ajouté une bande de carton (10 cm) aux endroits qui me paraissaient plus exposés aux chocs, et à l’endroit où je pose les charnières, pour avoir suffisamment d’épaisseur pour les vis. On pourrait choisir de tripler l’ensemble du carton, mais cela fait du poids en plus.

Décoration

Je n’ai essayé que le papier de soie pour l’instant…il y a plus intéressant sans doute, mais j’aime bien les effets de transparence qu’il offre.

Je le colle avec de la colle a bois diluée (faire des tests : pas assez d’eau=colle difficile a étirer / trop d’eau = carton qui ondule et papier de soie qui se déchire) ou avec du vernis colle dilué.

J’ai essayé de vernir avec du vernis bateau, ça assombrit énormément les couleurs. Je préfère passer une couche de vernis colle qui respecte bien les couleurs et sèche vite. Ensuite je passe des couches d’autres vernis ou vitrificateurs (de parquet par exemple).

Il est possible d’imprimer des motifs sur du papier de soie, en le scotchant à une feuille cartonnée avant de le mettre dans l’imprimante.

Assemblage

Alors la…j’avoue que c’est encore plus au feeling, je n’ai pas encore de méthode qui me satisfasse vraiment.

J’ai commencé par assembler une charnière au panneau central avec de la colle au pistolet, puis j’ai vissé.

J’assemble ensuite le premier panneau en faisant un test ‘debout’ puis en remettant le tout a plat et en vérifiant la continuité des deux panneaux avec une règle (ou mon équerre magique).

Je fais pareil de l’autre coté.

Si quelqu’un a trouvé une solution satisfaisante pour assembler des portes en carton de manière solide, je suis preneuse ! Ceci est un appel :lol: !

Rideau !

J’ai préalablement ajouté des bandes de carton (étape ‘renforcer’) au niveau où je vais poser le rideau. J’ai collé des morceaux de scratch (la partie dure) à intervalle régulier avec le pistolet à colle.

Sur le tissu (choisi beaucoup plus large que l’ouverture de la scène du théâtre), je colle le même nombre de morceaux de scratch doux, mais avec un intervalle forcément plus grand, ce qui donne l’effet ‘rideau’. l’idéal est de renforcer avec un point de couture.

Rideau :D  !



Cet article vous a-t-il aidé ? Est-ce que vous avez des suggestions d’amélioration ?